Breath Of Fire World

Breath Of Fire 4

Breath of Fire 4: présentation du jeu
Editeur
Electronic Arts
Développeur
Capcom
Type
Jeu de Rôle
Support
CD
Sortie
Mars 2003
Version
Anglaise
Config minimum
Pentium II 266 Mhz, 64 Mo de RAM, 8 Mo de VRAM
Config conseillée
Pentium II 350 Mhz, 128 Mo de RAM, 16 Mo de VRAM
Classification
Pour tous publics
Le jeu
Ce jeu est disponible sur Playstation 1 et PC.

Il existe des jeux dont on tombe amoureux, on ne sait pas trop pourquoi. Souvent bien loin des blockbusters aux réalisations hollywoodiennes et aux campagnes marketing imparables, ces titres empreints d'un charme indéfinissable procurent souvent des plaisirs de jeu insoupçonnés. Breath Of Fire IV fait partie de cette catégorie à part, et propose une aventure que tout amateur de RPG se doit de découvrir…

Un concept original

Tout comme dans son précédent volet, disponible également sur PSOne, l'histoire de Breath Of Fire IV sort des sentiers battus. En effet, il n'est pas question ici d'un valeureux héros qui, dix minutes après le début de la partie, sait qu'il va devoir sauver l'univers des forces du mal récemment ressuscitées. On découvre ici le personnage principal, Ryu, en vagabond amnésique mystérieusement échoué dans une contrée déserte. Sa quête pour découvrir sa véritable identité va l'entraîner avec ses compagnons dans une aventure riche en dangers et en révélations, sur fond de guerre entre empires et d'invocations de Dieux Dragons.

Ce qui est vraiment intéressant dans ce titre, c'est que contrairement à d'autres RPG où la trame du scénario se dessine très vite, on ne sait jamais vraiment comment l'aventure va évoluer. Le jeu est pourtant linéaire, avec peu de quêtes parallèles, mais les situations sont suffisamment variées, et les personnages hauts en couleurs, pour ne pas lasser et constamment encourager le joueur à connaître la suite de l'histoire. L'univers, habité de créatures mi-humaines, mi-animales ajoute une note fantastique vraiment inhabituelle, mêlant subtilement les contes traditionnels à une ambiance heroic-fantasy.

Un gameplay agréable

Autre point important : les phases de jeu sont très bien dosées et s'enchaînent toujours avant de créer la lassitude. Surtout que ces étapes comportent en elles-mêmes suffisamment d'ingrédients pour rester amusantes : les phases hors villages, où vous explorez différents lieux à la recherche de trésors et de monstres en tous genres, avec la possibilité d'utiliser les compétences de chaque personnage pour interagir avec le décor (voler, pousser des objets…); les phases dans les villes et les villages où les dialogues sont assez courts pour ne pas être indigestes tout en faisant bien avancer l'intrigue; et même des phases de pêche, vraiment originales, qui vont vous permettre de découvrir de nouveaux spots et tenter de prendre les plus gros poissons. Même si ce dernier aspect de l'aventure peut paraître anecdotique, il vous permettra toutefois d'obtenir des objets rares en fonction de vos talents, ou tout simplement de la nourriture et des soins pour vos prochaines missions.

Enfin vous aurez rapidement la possibilité de vous rendre dans le monde des fées, dont vous pourrez diriger les habitants et gérer les ressources dans un petit jeu de stratégie fort sympathique (mais qui n'est pas indispensable à la progression de l'histoire).

Un très bon système de combat

S'il y a bien un aspect important dans un RPG, ce sont les combats. Et là encore, Breath Of Fire IV propose plusieurs bonnes idées qui en relancent l'intérêt. La meilleure est sûrement l'acquisition de nouveaux pouvoirs lors des assauts ennemis. En effet, si vous décidez de parer, et qu'un opposant lance sur vous une attaque spéciale, vous avez la possibilité de l'apprendre en fonction de vos affinités avec la créature. Cela rajoute une dimension stratégique aux combats, puisque vous prendrez parfois le risque de rester sur la défensive, en espérant que votre adversaire lancera une de ses attaques. Et l'on se surprend alors à vouloir engager soi-même le combat pour tenter de découvrir une nouvelle espèce ou un nouveau coup spécial.

Ajoutez à cela la possibilité d'enchaîner des combos élémentaires entre les différents personnages, de mettre un allié en seconde ligne pour le faire récupérer, ou encore de se transformer en dragon pour des attaques surpuissantes, et vous comprendrez que le système de combat de B.O.F. 4 est d'une grande variété et possède une vraie richesse stratégique.

Une réalisation agréable

Certains dirons que B.O.F. 4 n'est pas Final Fantasy. Certes. En même temps, ce dernier opus s'en tire tout à fait honorablement. Capcom a su designer un univers détaillé, aux tons souvent pastel, mélangeant 2D pour les personnages et 3D pour les décors. Là où d'autres RPG, voulant se plier à la mode de la 3D à tout prix, se sont retrouvés avec des personnages triangulaires du fait des limitations de la PSOne, l'éditeur nippon a su rester sage en mixant le meilleur des deux rendus : le résultat est un affichage propre et fluide, avec des animations bourrées de détails, même pour les personnages non joueurs. Les décors sont toujours vus sous un angle isométrique, ce qui permet de limiter les effets d'escaliers, et le fait de pouvoir les faire pivoter a permis aux développeurs de cacher tout un tas de bonus dans de nombreux recoins, ajoutant ainsi une petite touche d'exploration toujours agréable.

Les monstres sont également très bien dessinés durant les combats, même si on regrettera que les transformations en dragon ne soient pas plus spectaculaires…

La musique quant à elle est à mon sens un point fort du jeu. Bien sûr c'est avant tout une affaire de goût, mais les mélodies envoûtantes et les sonorités originales (parfois obtenues grâce à un mélange d'instruments improbables) contribuent à créer une atmosphère dépaysante et donnent une véritable personnalité aux différents lieux visités. Les bruitages quant à eux sont assez classiques mais sont rehaussés par des dialogues digitalisés venant ponctuer l'aventure.

Les anglophobes vont raler

Eh oui, car hélas, trois fois hélas, même si Breath Of Fire IV est disponible en France et en version PAL, le titre n'a pas été traduit dans la langue de Molière. Du coup, les plus allergiques à l'anglais verront ici un inconvénient de taille. Pourtant, pour peu que vous soyez relativement à l'aise en anglais, ce titre justifie largement de surmonter cet obstacle. Et puis pour les puristes, il vaudra toujours mieux de bons textes en version originale qu'une traduction catastrophique comme cela arrive encore malheureusement trop souvent (même si cette tendance semble enfin devoir s'inverser).

Breath Of Fire IV est une vraie bouffée d'air frais dans le monde des RPG. Bien que jouant actuellement à FFX, je ne peux m'empêcher de retourner régulièrement sur ce titre dont les qualités, malgré un support considéré aujourd'hui comme dépassé, procurent toujours un plaisir véritable. Et c'est bien là l'essentiel…

Note des lecteurs
PSX
16/20
PC
15/20

Tout droits réservés Breath Of Fire World 2004-2011 ©

Optimisé pour Mozilla Firefox. MySql php4.3 RSS Valid XHTML 1.0! Valid CSS!